Recherche
Marques


Blog des Jeux




séparateur - test

 Testé par Ludocortex : Colt Express

 

     Colt Express est un jeu de Christophe Raimbault, édité par Ludonaute. Il se joue de 2 à 6 joueurs pour des parties d’environ 45 minutes et est accessible dès 10 ans.

     Dans Colt Express, vous serez propulsés au cœur du grand ouest américain à travers ce jeu de programmation où vous incarnez une bande de malfrats à l’assaut d’un train de voyageurs. Une fois à l’intérieur du train plus aucune amitié ne compte ; c’est chacun pour soi et à celui qui détroussera la plus grosse somme d’argent aux voyageurs. Mais attention aux autres bandits qui n’hésiterons pas à vous mettre des bâtons dans les roues !

     Après avoir disposé les jetons bourses et diamants (qui représentent une somme d’argent variable) dans les wagons, les meeples des joueurs sur les deux derniers wagons ainsi que celui du sheriff et sa précieuse valise dans la locomotive, la partie peut débuter.

Tout d’abord, on tire la 1ère carte manche qui nous annoncera le déroulement de la manche.

 

 

     Celle-ci par exemple, nous indique que chacun des gangsters jouera 4 cartes dont la seconde (à cause du tunnel) phase cachée et pour la dernière c’est le sens qui changera. Cette carte nous indique également qu’un événement spécial se déroulera en fin de manche.

Colt Express se déroule en deux phases.

     Durant la première phase de jeu, les cow-boys piochent 6 cartes de leur deck personnel qui composeront leur main pour la première manche.

     Le joueur qui débute pose sa première carte face visible sur la table puis c’est au tour du second qui posera sa carte par-dessus celle du premier et ainsi de suite… Jusqu’à  4 si l’on suit l’exemple de la carte manche ci-dessus ! A la place de poser une carte, un joueur qui n’est pas satisfait des cartes de sa main peut choisir de passer son tour et piocher 2 cartes supplémentaires dans son deck.

 

Maintenant, place à l’action !

 

     Lors de la seconde phase de jeu, le 1er joueur retourne le paquet de cartes et les actions programmées durant la phase précédente vont être réalisées. C’est à ce moment que les cow-boys pourront :

Se déplacer sur l’un des wagons adjacents à celui où est situé son meeple.
Frapper un bandit situé sur le même wagon que son meeple et l’envoyer sur l’un des wagons adjacents ainsi que lui faire perdre l’un de ses jetons « bourse » ou « diamant ».


     Mais aussi monter sur le toit du train, tirer sur l’un de ses adversaires, ramasser un butin ou déplacer le meeple du sheriff qui va tirer à vue sur les bandits qu’il croisera. Si un des joueurs vous tire dessus, vous recevrez de sa part une carte blessure qui a une valeur nulle et que vous allez mélanger à votre deck pour les manches suivantes… Pas sympa !

     Après la réalisation de l’ensemble des actions, les joueurs reprennent leur carte respective et les mélangent à leur deck avant de passer à la seconde manche.

     Avec sa mécanique intéressante et son matériel agréable à manipuler, Colt Express, qui a obtenu l’As d’Or du festival des jeux de Cannes 2015, a su surfer sur l’engouement qu’éprouve les jeunes et moins jeunes pour l’univers du Western (comme le font BANG ! Flick’em UP ou encore Dicetown) et c’est carton plein !

Il existe aussi les extensions Chevaux & Diligence ainsi que Marshall & Prisonniers qui vont venir pimenter vos parties !

Une vidéo trictrac des règles du jeu :


 


séparateur - test

     

Testé par Ludocortex… Kikou le Coucou !

 

    

     Kikou le Coucou est comme vous le savez peut être, le jeu qui a gagné l’As d’Or 2017 catégorie « enfant ». Il s’agit d’un jeu de Josep Maria Allué et Viktor Bautista i Roca, illustré par Gabriela Silveira et édité par Haba.

 

     Il s’agit d’un jeu de dextérité, une sorte de Mikado, mais revisité pour les enfants ! Quoi que… D’après les dires des auteurs eux-mêmes, les adultes peuvent parfaitement y trouver leurs comptes en tant que jeu d’apéro.

 

     Kikou le Coucou est jouable à partir de 4 ans, pour 2 à 5 joueurs pour des parties d’environ 15 minutes. Il allie parfaitement l’habilité avec la chance. Le jeu est très simple d’accès, il suffit de bâtir le nid de Kikou le Coucou à l’aide des baguettes. La boite du jeu faisant office de nid.

 

 

     Tous les joueurs possèdent au début de partie un nombre identique d’œufs, qu’ils vont devoir au cours de la partie ajouter dans le nid. A son tour, le joueur tire une baguette, si cette dernière possède une couleur identique aux deux extrémités, alors il gagne le droit de l’ajouter en travers du nid pour ensuite poser un œuf ! Le tout, évidemment sans rien faire tomber du nid si possible, que ce soit un œuf ou une baguette !

 

     Le jeu prend fin dès qu’un joueur réussi à placer Kikou le Coucou dans son nid ! Vous voyez, rien de plus simple ! A vous de jouer de manière la plus habile possible pour de ne pas détériorer le nid de Kikou… et surtout afin de gagner la partie !

 

     Le jeu est très beau, très mignon, il possède un univers qui plaît beaucoup aux enfants, tout comme l’expérience du jeu en lui-même. Kikou le Coucou ne déplaît pas non plus aux grands, ce qui en fait un très bon jeu pour jouer avec toute la famille !

séparateur - test


 Testé par Ludocortex… Battle Sheep !

 

 


 

     Des moutons… un petit pré… de la conquête ! Voilà ce que nous propose le très simple, mais ô combien stratégique Battle Sheep !

 

     Vous souvenez-vous du jeu Splits ? Il s’agit du même jeu mais jouable à 4 et totalement re-thématisé ! Accessible à partir de 7 ans, pour 2 à 4 joueurs (et restant très intéressant à 2, il est important de le notifier) pour une durée de 15 minutes environ, les parties s’enchainent facilement. Une mécanique imaginée par Francesco Rotta et joliment imagé par Andrea Femerstrand.

 

     C’est bien beau (c’est le cas de le dire) mais comment on y joue ? Il faut tout d’abord installer le plateau, qui est totalement modulable et sera toujours différent selon le placement des tuiles, ce qui offre une très grande re-jouabilité au jeu !

 


 

     La mécanique est très simple, chaque joueur dispose d’une pile de moutons, qu’il va pouvoir déplacer au fur et à mesure des tours. Comme illustré ci-dessus, le déplacement prend fin quand on arrive au bord du plateau ou quand on rencontre un mouton, il faut cependant toujours laisser un jeton mouton sur la case de départ. Le jeu devient très vite tactique !

 

     A vous de faire en sorte d’avoir le plus grand troupeau possible tout en essayant de bloquer ses adversaires afin de restreindre leur zone de développement ! Le gagnant est le joueur avec le plus de piles de moutons sur le pré.

 

     L’explication du jeu se fait en 5 minutes montre en main… et ça c’est aussi un plus pour le jeu ! Battle Sheep fait partie des jeux que l’on sort facilement pour débuter une soirée jeu !

 


 

     Vous retrouverez ci-après une vidéo explicative du site trictrac.


séparateur - test

Le Jeu Flamme rouge est édité par Gigamic (première version par Lautapelit). Son auteur est Asper Sams Granerud . C'est un jeu pour 2 à 4 joueurs et sa durée varie de 30 à 60 minutes. 


Rendons à César ce qui est à César, il faut tout d'abord saluer Monsieur Phal du site Tric Trac sans qui ce jeu serait certainement passé complètement inaperçu. Sa passion pour le cyclisme l'a naturellement poussé à regarder de plus près Flamme rouge lors du salon d'Essen 2016, puis, y voyant un intérêt ludique, ce dernier l'a présenté sur une trictrac TV ( que vous pouvez voir plus loin).
Tout d'abord, ce jeu est un jeu familial, mais il saura intéresser les plus core-gamers aussi.

Le but du jeu est de gagner la course. Pour cela, vous disposez de deux cyclistes différents : un rouleur et un sprinter. Vous pourrez aisément développer un mode championnat et une extension est déjà en cours de préparation à ce sujet. 

Chaque joueurs dispose de deux paquets de cartes (un par cycliste), et chaque carte porte un numéro correspondant au nombre de cases dont le cycliste pourra avancer. A chaque tour de jeu, vous allez piocher 4 cartes par cyclistes puis en choisir une face cachée. Lorsque tout le monde a choisi sa carte, on les révèle toutes puis on va avancer les pions un par un en commençant par celui qui est en tête. Une fois ceci fait, vient alors la règle de l'aspiration ou plutôt de l'abri du vent...

En commençant par le dernier cycliste, on va faire avancer un par un les coureurs qui ne sont séparés que d'une case par le coureur situé juste devant lui (effet d'aspiration). Dans l'exemple ci-dessus, le coureur rouge en dernière position n'est séparé que d'une case avec le noir situé juste devant. Il va donc avancer d'une case pour recoller.  Ensuite nous regardons le cas du coureur bleu : celui ci étant séparé de deux cases des coureurs noir et vert, il ne peut pas recoller. A noter que s'il n'y avait eu qu'une seule case, c'est tout le groupe qui recollait (les deux cyclistes bleus, le vert, le noir et le rouge). De ce fait, le rouge aurait gagné deux cases !

Une fois les effets d'aspiration effectués, chaque joueur défausse définitivement les cartes jouées. Puis nous regardons "la fatigue". Chaque cycliste en tête d'un groupe va devoir piocher une carte fatigue. Dans l'exemple ci-dessus, le rouge tout devant piochera une carte fatigue, mais le bleu également. Les cartes fatigue sont intégrées au deck de chaque cycliste et comporte le numéro 2... ne permettant donc de n'avancer que de 2 cases. 

Il est à noter que le deck des rouleurs et le deck des sprinteurs ne sont pas les mêmes (voir ci dessous).
Le sprinteur possède 3 cartes qui permettent d'avancer de 9 cases alors que le rouleur en a 3 qui lui permettent d'avancer de 7 cases.
Chacun aura donc 15 cartes pour rallier la ligne d'arrivée. A cela s'ajouteront les éventuelles cartes fatigue (marquées d'un 2).

Il existe une variante du jeu qui prendra en compte les montées et les descentes. Celle ci ne complexifie quasiment pas le jeu et apporte un petit plus au niveau de la stratégie. 

Conclusion : Flamme rouge est un très bon jeu. Le jeu de simulation sportive ne sont que rarement des réussites (exception faite de Formula D, et dans une moindre mesure Rallyman et Leader One), mais flamme rouge fait exception à la règle ! Ses règles simples, son système d'aspiration d'une efficacité redoutable et son côté hyper immersif font de ce jeu une petite perle à coté de laquelle il ne faut pas passer, que vous soyez ou non amateur de la chose à deux roues !


séparateur - dossier

   

Le Verger


S’attaquer à Le Verger n’est pas chose simple, surtout quand on voit la quantité de produits autour de cette franchise ! Un petit guide pour vous aider à choisir…


    

Le Verger est un jeu créé par Anneliese Farkaschovsky et illustré par Walter Matheis pour 1 à 8 joueurs, le tout accessible à partir de 3 ans ! Il est important de préciser qu’il s’agit d’un jeu coopératif (on joue donc contre le jeu et on gagne ou perd tous ensemble !). Il s’agit là d’un des principaux intérêts du jeu car les enfants sont dans une optique d’entraide, et non pas dans de la confrontation.

    Il est édité pour la première fois en 1986 par Haba.



Résultat de recherche d'images pour "verger haba"


    Tout d’abord parlons du matériel présent dans la boite. Un beau plateau de jeu, une multitude de fruits en bois, 4 petits paniers pour les récoltes, pas de doute, le matériel est de qualité, c’est un vrai plaisir de manipuler les différents objets !


Résultat de recherche d'images pour "le verger"


    Le but du jeu est très simple : il suffit de récupérer tous les fruits avant d’avoir reconstitué le puzzle du corbeau !


    Honneur au plus jeune joueur, qui commence la partie en lançant le dé. Si le joueur obtient une face colorée, il prend le fruit correspondant avant de l’ajouter dans son panier. S’il tombe sur la face « panier » il peut dans ce cas cueillir deux fruits de son choix ! En revanche si le joueur obtient la face « corbeau », il doit placer une des pièces du puzzle corbeau sur le plateau de jeu !


    C’est aussi simple que ça ! Mais c’est clairement ce qui a fait le succès du jeu : un très beau jeu, simple et accessible aux plus jeunes ! Il apprend aux enfants à respecter les règles d’un jeu, attendre son tour, le lancement du dé, à faire des associations couleurs/fruits ainsi qu’à reconstituer un puzzle et atteindre un objectif !

    Il n’en fallait pas plus pour que 30 ans plus tard une version anniversaire du jeu sorte ! Le Verger – Edition Anniversaire :

http://www.ludocortex.fr/boutique/images_produits/vergeranniversaire-z.jpg


    Il est important de préciser qu’il s’agit exactement du même jeu… Mais il est indémodable, la marque des grands classiques ! L’unique différence réside dans la boîte, maintenant en métal et avec un relief d’un plus bel effet !


    Ce n’est pas fini, car nous avons aussi le Mini-Verger ainsi que Le Verger Géant:


Résultat de recherche d'images pour "mini-verger" Le verger géant



    Encore une fois, le jeu reste identique à la version de 1986, un est une version mini, facilement transportable partout en voyage, tandis que la version géante propose un plateau de 70x70cm et des fruits beaucoup plus gros, il est donc possible d’y jouer par terre, le jeu n’en devient que plus immersif !




    Intéressons-nous désormais au jeu Le Petit Verger :


https://www.jeuxdenim.be/images/jeux/PetitVerger_large02.jpg


    Il s’agit bien d’un nouveau jeu, et non d’une autre version miniature de Le Verger. Bien évidemment, Le Petit Verger est plus petit, le tout avec un matériel encore une fois de très bonne qualité. Comme son grand frère, le jeu est coopératif et jouable à partir de 3 ans, de 1 à 4 joueurs. Jeu encore une fois édité chez Haba en 2004, créé par Vera Baumeister et illustré par Reiner Stolte.


    Le Petit Verger est plus court, mais aussi plus difficile, en effet l’enfant doit faire un effort de mémorisation et de concentration plus élevé par rapport au jeu de base, bien qu’il ne faille cueillir cette fois-ci que 5 cerises, le tout avant que le corbeau (encore lui !) n’atteigne l’arbre…


    Le lancer du dé est toujours présent, mais cette fois-ci il indique quelle tuile (on doit retourner une tuile qui possède le même dessin que la face du dé) on va pouvoir retourner ! Nous avons donc là une variante du célèbre jeu memory :


  • Une cerise apparait sous la tuile ? Le joueur peut prendre une cerise…

  • Un animal en train de dormir ? Il serait embêtant de le réveiller, le joueur passe donc son tour…

  • Le corbeau ? L’animal avance d’une case en direction de l’arbre.


    A vous de ne pas vous laisser distraire afin de ne pas retourner plusieurs fois le corbeau ! En coopérant, la victoire est à votre portée ! Une règle compétitive est aussi incluse, en comptant simplement le nombre de cerises gagnées par chacun des joueurs, afin de désigner un unique vainqueur !


    Le Petit Verger est donc une adaptation du memory, mais qui est bien pensée pour 3 ans (un nombre de cartes réduits, des dessins de qualités), il permet d’initier les plus jeunes !




    Dans la même veine nous retrouvons Le Verger – Jeu de Mémoire ! Toujours coopératif, à partir de 3 ans pour 1 à 4 joueurs.


Le verger - jeu de mémoireLe verger - jeu de mémoire


    La principale différence par rapport à Le Petit Verger et que le dé nous indique cette fois-ci le fruit que l’on doit retrouver ! La taille de la boite aussi, qui est beaucoup plus petite.




    Oui… Mais si mon enfant n’a pas encore 3 ans ? Pas d’inquiétude… il faudra vous tourner vers la gamme « Mes premiers jeux » de Haba pour retrouver le Premier Verger.



http://www.ludocortex.fr/boutique/images_produits/premierverger-z.jpg


    Premier Verger est jouable à partir de 2 ans, de 1 à 4 joueurs et reprend les bases du désormais classique Le Verger. Je pense qu’il est inutile d’applaudir une énième fois la qualité du matériel, très adapté aux petites mains des enfants en bas âge !


Résultat de recherche d'images pour "premier verger"


    Premier Verger est un jeu qui favorise la reconnaissance et la différenciation des couleurs et des formes ainsi que l’observation de premières règles de jeu, tout en stimulant la motricité.


    Concernant le but du jeu, il est bien évident le même que dans Le Verger. Récolter les fruits avant l’arrivée du corbeau ! On lance un gros dé, on récupère le fruit de la couleur de la face du dé ou, le cas échéant, on fait avancer le corbeau !


    Les parties sont très rapides et s’enchaînent sans aucun problème ! Un nouveau classique !




    Le Super Mini Verger ! A partir de 3 ans, pour 1 à 4 joueurs.


http://www.ludocortex.fr/boutique/images_produits/super-mini-verger-z.jpghttp://www.jeudubazar.com/8840-thickbox_default/super-mini-verger.jpg



    Nous avons encore une fois affaire à une version miniature du verger, mais en simplifié, qui se rapproche plus du Premier Verger dans la mécanique c’est-à-dire que le corbeau ne fait qu’avancer, nous n’avons pas le puzzle du volatile à faire.


    Petit jeu oblige (la boite mesurant à peine 10cm), cette version remplace les fruits en bois par des jetons en carton, cependant le corbeau reste lui, en bois ! Evidemment très pratique pour transporter le jeu et jouer n’importe où !




    Le Verger – Jeu de cartes ! Illustré cette fois-ci par Ina Hattenhauer, à partir de 3 ans pour 1 à 6 joueurs pour une durée approximative de 10-15 minutes.



Résultat de recherche d'images pour "le verger - jeu de cartes"




    On prend le même jeu, et on l’adapte sous un format jeu de cartes ! Les fruits ne sont plus étalés sur le plateau, mais disposés en 4 tas de cartes, les paniers sont eux aussi remplacés par des cartes et enfin, le puzzle du corbeau ? Modifié en un chemin de 9 cartes posées bout à bout menant à la carte verger.


    Seul le dé reste un dé et nous avons bien évidemment toujours le corbeau sous forme d’un pion en bois ! Le mécanisme du jeu reste le même donc.




    Enfin, le dernier né… Ma grande collection de jeux Le Verger, qui est un ensemble de 10 jeux différents à partir de 3 ans, il faut compter une dizaine de minutes par jeu ! Edité par Haba en 2016, créé par Annelise Farkaschovsky et illustré par Reiner Stotle. Il apporte un vent de fraicheur dans cette collection de jeux qu’est Le Verger.


http://www.ludocortex.fr/boutique/images_produits/collectionverger-z.jpg



    Bien évidemment, vous retrouverez à l’intérieur de la boite le célèbre jeu Le Verger, ainsi que 9 autres jeux : mémo, jeux de cartes, jeux tactiles, jeux de dés… Plusieurs jeux afin de stimuler la reconnaissance et la désignation des couleurs, la mémoire, la motricité fine, les premiers calculs et inévitablement l’esprit d’équipe !



http://www.ludocortex.fr/boutique/images_produits/collectionvergersetup-z.jpg


    Conclusion:  Le Verger, quelle que soit sa version, est de toute manière un indémodable pour les enfants ! En grand, en petit, en cartes… Il y en a pour tous les goûts !


    A vous désormais de faire votre choix !




Testé par Ludocortex ... L'age de pierre
séparateur - test


L'âge de Pierre



L'age de pierre est un jeu de stratégie et de pose d'ouvriers de Bernd Brunnhofer, illustré par Michael Menzel et édité par Filosofia.
On y joue entre 2 et 4 joueurs pour une durée de partie de 60 à 90 minutes.

Le but du jeu (assez classique) est de marquer le plus de points possible...
Pour ce faire, vous allez diriger une tribu préhistorique composée en début de partie de 5 membres, chacun représenté par un meeple (un pion). Si l'age de pierre est un jeu dit "de pose d'ouvriers" c'est parce que chaque meeple représente un ouvrier auquel vous allez assigner une tache à chaque tour de jeu.


Chaque joueur dispose d'un plateau individuel sur lequel il pourra ranger ses meeples, ses matières premières collectées (Bois, Argile, Pierre, Or), sa nourriture, ses outils ses cartes bonus et ses tuiles points de victoire.

La mécanique : A chaque tour de jeu et à tour de rôle, chaque joueur doit placer un nombre de meeple de son choix sur une zone du plateau (Foret pour collecter du bois, carrière d'argile pour collecter l'argile, carrière de pierre pour collecter la pierre et rivière pour collecter de l'or). Chacun placera à tout de rôle jusqu'à ce que l'intégralité des meeples soient placés. Il est possible de placer ses pions dans le village : hutte, champs ou fabrique d'outils, mais également sur les tuiles de points de victoires ou sur les cartes bonus.
Ceci constitue une phase de programmation. Vient ensuite la phase de résolution :
Chaque joueur dans l'ordre du tour de jeu va devoir résoudre les actions de ses ouvriers dans l'ordre souhaité
Cette Notion d'ordre est importante dans le jeu !
Pour résoudre les ordres de collectes, on va lancer un nombre de dés équivalent au nombre de meeple dans la zone. Par exemple si j'ai 3 ouvriers dans la foret, je lance 3 dés. Chaque zone est affectée à un coefficient (par exemple 2 pour la foret) et vous allez récupérer un nombre d'unité produites corrélé au coefficient. Exemple : le lance 3 dés pour les 3 ouvriers dans la foret. Je fais 6, 3 et 5, soit 14. Le coefficient est de 2, je perçois 14/2 soit 7 unités de bois. Si le coefficient était de 3 (c'est le cas de la zone de la carrière d'argile), je perçois 14/3 = 4.666 soit 4 unités d'argile (on arrondit à l'unité inférieure).
Il est à noter que je peux modifier le résultat des dés si j'ai fabriqué des outils (dans le village - fabrique d'outils). Je peux dépenser un outil pour passer le résultat de 14 à 15 et ainsi collecter 5 argiles au lieu de 4 !
Le village permets également de faire des naissances (dans la hutte) ou de planter dans les champs. Ces derniers permettent de nourrir sa tribu car on terminera systématiquement par une phase durant laquelle chaque bouche devra être nourrie faute de quoi vous perdrez des points.
 
Chaque joueur va résoudre l'intégralité des actions de ses meeples avant de passer au joueur suivant. C'est durant la phase de résolution que les joueurs pourront "acheter" des tuiles points de victoires en payant le cout en matières premières.


Conclusion : Le jeu est immersif (rare pour un jeu à l'Allemande) et bénéficie d'une mécanique parfaitement huilée. Ce que je considère comme un point extrêmement important du jeu est le fait que les joueurs peuvent avoir un contrôle sur le hasard...
J'entends par là que si vous voulez vous en remettre aux jets de dés, vous le pouvez, mais si vous n'aimez pas ce côté chaotique, vous pouvez modifier les scores de dés en ayant préalablement fabriqué des outils. 

L'age de pierre est un "must have" qui peut/doit figurer dans toutes bonnes ludothèques ! Il saura convaincre les joueurs occasionnels comme les plus aguerris.



Testé par Ludocortex … La Forêt Mystérieuse
séparateur - test

La Forêt Mystérieuse



     La Forêt Mystérieuse est un jeu pour 2 à 4 joueurs de Carlo A. Rossi et brillamment illustré par Daniel Lieske. Jouable à partir de 6 ans, pour une durée d’environ 20 minutes !

    Principalement basé sur la mémoire, La Forêt Mystérieuse réussit le tour de force d’être mécaniquement plus étoffé qu’un memory classique, s’offrant de surcroît un matériel de belle facture !

                                   

    La Forêt Mystérieuse est un jeu coopératif (on gagne ou on perd tous ensemble… contre le jeu) offrant plusieurs niveaux de difficultés adaptés à un public varié, dans lequel les joueurs aideront Jonas à repérer les lieux et à lui donner les bons équipements afin qu’il parte à l’aventure dès lors qu’on l’estimera paré !

1 – Le repérage des lieux :

    Il s’agit de la partie « mémoire » du jeu dans laquelle les joueurs devront retourner les cartes et s’évertuer à mémoriser les différents symboles.

2 – La phase d’équipement :

    Le joueur actif, après les lancers de dés, choisira ensuite astucieusement deux équipements pour remplir le sac de Jonas !

3 – La phase expédition :

    Il suffit de retourner les cartes une à une et voir si l’on dispose du bon équipement présent dans notre sac à dos. Si oui, on déplace le dit équipement sur la carte et on passe à la suivante.  Dans le cas contraire, les joueurs perdent la partie !

    Conclusion: Fluide et immersive, La Forêt Mystérieuse propose une aventure riche qui ravira un large public ! 



Testé par Ludocortex... Twelve Heroes.
séparateur - aperçu


Twelve Heroes


Patchwork est un jeu de plateau pour 2 joueurs uniquement. Si son auteur, Uwe Rosenberg (Agricola, Caverna, la route du verre...) nous a habitué à des jeux beaucoup plus "velus", ce dernier est à créditer d'un jeu plus familial de très haute volée.
En effet, de par son thème et de par sa mécanique, Patchwork innove... 
Le but du jeu : vous allez devoir marquer le plus de points possible (des boutons) en tentant de recouvrir le plus possible chaque partie de votre plateau de jeu avec des tuiles. Chaque case non couverte vous fera perdre deux boutons au décompte final. Ce côté "Tetris" est un premier point fort du jeu.


Vous allez donc installer autour d'un plateau qui servira de compte tour, toutes les pièces du patchwork. 
Un pion blanc indiquera quelles tuiles vous allez pouvoir acheter : les 3 situées devant lui (dans le sens des aiguille d'une monte). Chaque tuile porte trois indications : son coût (à payer en bouton), le nombre de cases dont vous allez avancer sur le plateau centrale, et le nombre de boutons que cette tuile va vous rapporter lors des décomptes.




En effet, sur le plateau central, chaque joueur a un pion servant de compte tour. C'est celui qui aura le pion le plus arriéré (mécanique utilisée dans l'excellent jeu Thèbes) qui pourra jouer. Il est donc possible de jouer plusieurs fois de suite...
Lorsque votre pion passe un symbole bouton, vous devez compter le nombre de boutons sur les tuiles de votre patchwork, et vous prenez autant de jetons boutons (soit des points). Enfin, si vous ne pouvez pas acheter de tuile, vous pouvez avancer votre pion pour vous placer juste devant votre adversaire et prendre un nombre de boutons équivalents au nombre de cases dont vous avez avancé.

Découvrez ci après une vidéo explicative






Testé par Ludocortex .... Star wars Rebellion
séparateur - test

Star Wars Rébellion


Star wars - Rébellion

Star wars Rebellion est un jeu asymétrique. Un joueur jouera l'Empire et l'autre la Rebellion dans une mécanique qui n'est donc pas la même que vous soyez du côté obscur de la force ou du côté de la rebellion. 

Le but du jeu pour l'Empire est de découvrir et envahir la planète où se cache la base rebelle avant la fin de la partie. Par opposition, le joueur qui aura la Rebellion devra faire en sorte que sa base ne soit pas découverte.
Initialement au nombre de 14, le nombre de tours de jeu est susceptible de baisser en fonction des missions réussies par la Rebellion.


Le joueur de la Rebellion commencera par cacher sa base sur une planète dans la phase de préparation de la partie. A chaque planète correspond une carte (Alderaan, Nal Hutta, Naboo, Dagobah, Tatooine, Mon calamari, soit une trentaine de planètes...). Le joueur de la Rebellion prendra donc la carte de la planète où sera localisée sa base en la retirant du paquet. Il restera donc la totalité des planètes sauf une qu'il reste à inspecter pour le joueur de l'Empire. 

Chaque joueur aura a sa disposition un nombre fluctuant de leaders (Han solo, Luke skywalker, princesse Leïa, Mon mothma... pour la Rebellion, Dark Vador, Palpatine, Tarkin, Boba Fett... pour l'empire). A chaque tour de jeu, soit il assignera à ses leaders des actions : missions (avec les cartes missions) ou déplacements, soit il les gardera pour tenter de contrer les actions de l'adversaire.
La dimension stratégique prend ici toute son ampleur car chaque leader a ses propres compétences (militaires, tactiques, diplomatiques) et chaque mission nécessite des compétences spécifiques. 

Star Wars Rebellion est un jeu très immersif. Vous avez la réelle impression de voir le film se dérouler devant vous en totale interaction : vous réinterprétez la trilogie à chaque partie pour votre plus grande joie. Sentiment de traque permanente, jeu de cache cache, bluff, guerre d'usure sont presque palpables alors que vous ressentirez la puissance illimitée de l'empire.



 Conclusion: Alors que les jeux à deux comme 7 wonders duel et patchwork ont marqué l'année 2016, Star Wars Rebellion, s'il n'a pas gagné de prix ludique peut s'enorgueillir d'être une adaptation magistrale et fidèle de star wars en jeu de plateau. Il se destine cependant à des joueurs avertis car les règles sont bien plus denses que celles des jeux cités ci dessus.

Avec un matériel pléthorique *, ses figurines finement sculptées et ses illustrations de qualité, on peut dire que son éditeur Edge a réussi un sans faute. 


* 89 figurines Impériales, 64 figurines Rebelles, 68 cartes de mission, 34 cartes d’action, 31 cartes de sonde, 30 cartes de tactique, 15 cartes d’objectif, 39 marqueurs de loyauté, 32 marqueurs de dégâts, 25 leaders avec socles, 10 marqueurs de sabotage, 7 cercles d’attachement, 3 marqueurs de système détruit, 1 marqueur de réputation, 1 marqueur de temps, 10 dés personnalisés, 2 fiches de faction, 1 Livret d’apprentissage, 1 Guide de référence, 2 plateaux de jeu

Vous retrouverez ci après une vidéo explicative du site trictrac.

Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer un site