Saint Seiya

L’ouverture d’une nouvelle boîte est toujours un événement marquant pour un joueur, surtout lorsque la mélancolie fait partie du matériel. Que vous flirtiez avec la trentaine ou qu’elle soit déjà derrière vous, les fragrances proustiennes s’empareront de votre esprit pour un séjour nostalgique !

Difficile d’innover dans un genre déjà bien exploité par des titres majeurs (Dominion, Star realms, Clank…) mais si Saint Seiya ne révolutionne pas le deckbuilding, il saura, à bien des égards, trouver sa place sur les tablées ludiques.

Un deckbuilding a la particularité de proposer un gameplay nerveux ainsi qu’une quantité astronomique de combinaisons. Saint Seiya, ne faisant pas exception à la règle, se pare de quelques spécificités originales.

Durant la partie, chaque joueur incarne l’un des cinq héros de la célèbre saga de Kurumada pour une lutte acharnée. Celui qui cumulera le plus de précieux points de victoire avant que ne s’éteigne la dernière flamme de l’horloge aura la reconnaissance d’Athéna !

Après avoir préparé son jeu, composé de 15 cartes et mis en place le terrain (tapis de jeu commun où défilent les cartes) le joueur actif effectue les deux phases de son tour de jeu.

Phase principale

Lors de cette phase, le joueur peut faire différentes actions :

  • Jouer des personnages : Il est possible de jouer autant de personnages depuis sa main devant une carte du terrain que l’on veut acquérir.

Les cartes s’achètent de deux façons différentes :

  • En payant son coût en Force : la carte ainsi gagnée part directement dans la défausse du joueur
  • En payant son coût de Cosmos : la carte rejoint ainsi immédiatement la main du joueur et peut donc être jouée à ce tour.

Chaque carte utilisée pour acquérir une carte de terrain est ensuite défaussée.

Fin de partie

L’horloge, compte tours du jeu, est composée de 12 flammes aimantées. À chaque fois qu’une carte comportant une flamme est achetée par un joueur, une flamme est retirée de l’horloge. Lorsque la dernière flamme s’éteint, la partie prend fin pour comptabiliser les points de victoire.

Il est donc crucial de bien surveiller le temps de jeu restant pour ne pas se faire surprendre par une fin anticipée !

Les joueurs additionnent ensuite les points des cartes achetées et vérifient si les conditions des combinaisons formées durant la partie sont remplies pour scorer davantage.

Saint Seiya réussit le tour de force d’insuffler une touche épique à un deck building, se dotant d’une forte rejouabilité tellement les combos sont présentes. Le sentiment d’ascension saura par ailleurs rapidement enthousiasmer les joueurs qui pourront compter sur une très bonne fluidité pour enchaîner les parties de 2 à 5 héros !

Au service du titre, le matériel, avec ses fidèles illustrations, son compteur de tour original et son tapis de qualité rend un hommage sincère à l’œuvre nippone et aux mélancoliques de la première heure !

Produits associés

Partager ce contenu