Recherche
Marques


Accueil > Jeux de Rôle > Trinités > Trinités livre II : les 8

Trinités livre II : les 8
Page en favoris
  Retour


Trinités


Trinités livre II : les 8 Les XII singes


Code EAN 13 : 9782952813525
19.50 €
ACTUELLEMENT EN STOCK, EXPEDITION IMMEDIATE

Quantité  




TRINITES - livre II : Les 8

Le Livre II s’attache aux 8, les ancestrales sociétés secrètes apparues pendant le millénium du Bêlier. Sa première partie s’adresse aux joueurs et leur dévoile les mythes, l’histoire et l’organisation des 8. Sa seconde est destinée aux meneurs de jeu et leur révèle les complots et savoirs occultes des 8 ainsi que des lieux, personnages et intrigues prêts à l’emploi.

Les Béliers vinrent du lointain levant. Ils avançaient avec le soleil. L’écoulement du sable dans le grand sablier du temps en fut modifié. Une journée sans fin s’installa, n’avançant qu’au rythme de la horde orientale. L’astre de feu marchait dans le dos des guerriers, au pas de leurs chevaux. Sa lumière auréolait les cavaliers de couronnes jaunes et orangées, et l’ombre des cornes qui ornaient leurs casques les précédaient de plusieurs lieux, répandant des fragments de nuit, glaçant les âmes les plus trempées et les cœurs les plus vaillants... Ils arrivèrent avec la tempête. Le soleil, harassé par le long périple que lui avait imposé les Béliers, faiblissait. Peu à peu, il laissait place aux tumultes des vents et des sombres nuages qui se glissaient dans l’interstice entre le jour et la nuit. Ils étaient aussi nombreux que les gouttes d’eau de la grande mer des confins du monde, une nuée d’invincibles guerriers... Arès s’avança et s’assit sur le trône de la guerre. Nul ne lui contesta ce droit. Ce privilège était sien aussi sûrement que l’été succède à l’hiver, que la vie vient après la mort. Ses plus fidèles généraux, les Maruts, s’approchèrent et donnèrent leurs âmes pour lui servirent de couronne. Arès la plaça dans la voûte céleste afin que chacun puisse la contempler, s’incliner et trembler en songeant à la dévotion des Béliers prêts à se donner la mort pour servir d’apparat à leur chef. Les cieux répondirent à leur roi : en grand fracas, ils s’ouvrirent et la foudre frappa la terre, révélant à Arès une veine de fer... A Enyalos, son fils aîné, Arès confia les secrets de l’art de la guerre et lui commanda de diriger la horde. A Hippios, son fils puîné, confia les secrets de la science de la forge et lui commande de servir la horde...


Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer un site